Archives du blog

Journée mondiale de l’Eau / 22 barrages bientôt construits sur les cours d’eaux Mono et Oti au Togo

Le samedi 22 mars 2014 est célébrée dans le monde entier la journée mondiale de l’Eau, placée sous le thème : « Eau et Energie ». Au Togo, la tradition a été respectée par une grande célébration organisée par le Ministère de l’Equipement Rural à Kpimé-Seva, dans la préfecture de Kloto, avec une visite guidée du site de la centrale de Kpimé.

Etaient présents

IMAG0010

Bissoune Nabagou, ministre de l’Equipement Rural au milieu

 à cette célébration les chefs traditionnels de la localité et des personnalités de marque. Pour assurer l’accès à l’énergie, le gouvernement entend construire des barrages hydroélectriques sur les cours d’eaux dont le Mono et l’Oti.

IMAG0014Le choix du canton de Kpimé pour la célébration de la journée n’est pas un hasard. Selon le ministre de l’Equipement Rural, Bissoune Nabagou, c’est un village qui abrite le site de la centrale Hydroélectrique de Kpimé et il est une parfaite illustration du thème choisi cette année : « Eau et Energie ». En effet, explique le ministre, « l’Eau et l’Energie sont étroitement liées et interdépendantes. La production et la transmission de l’Energie hydroélectrique, nucléaire ou autres nécessitent l’utilisation des ressources en eau. L’Eau nécessite de l’Energie et l’Energie requiert l’Eau. L’eau constitue une source privilégiée de l’Energie. Le site de la centrale hydroélectrique de Kpimé en est une parfaite illustration ».

D’après M.Nabagou, « l’accès à l’Eau et à l’Energie sont deux éléments fondamentaux du développement et de la réduction de la pauvreté qui ne doivent pas être examinés séparément ». Dans ce sens, a souligné ce dernier, « au Togo, des réflexions sont toujours en cours afin d’améliorer ce qui est déjà fait dans le domaine de l’Eau et de l’Energie ». « Notre Stratégie de Croissance Accélérée et de la Promotion de l’Emploi (SCAPE) retrace toute la vision du gouvernement. A cet effet, il est envisagé, à moyen terme au plan national, la réalisation de barrages hydroélectriques à Lanba Possanda et à Bangnin dans la région de la Kara et à Danyi-Konda dans la région des Plateaux. A long terme, 22 sites ont été identifiés sur les cours d’eaux du Mono et de l’Oti et pourront à l’avenir servir à la production de l’Energie », a-t-il ajouté, tout en précisant qu’au plan régional, d’autres barrages sont également en construction, notamment le barrage d’Adjrarala entre le Togo et le Bénin et celui de Jualé entre le Togo et le Ghana.

Remerciant tous les partenaires qui accompagnent le Togo dans le secteur, le ministre a précisé que le véritable enjeu pour le gouvernement est de « mutualiser les actions de tous les acteurs intervenant dans le secteur de l’Eau et de l’Energie pour déboucher sur des projets d’eIMAG0034nvergure afin de relever le défi lié au thème de l’année ». Il a conclu ses propos par une exhortation à l’endroit de toute laIMAG0005 population togolaise en général et à celle riveraine des cours d’eaux et barrages en particulier, à adopter des comportements citoyens et responsables afin de réduire les effets néfastes sur les bassins versants et les ouvrages hydroélectriques.

Du côté du représentant des partenaires techniques et financiers, Lénaïc Georgelin, Chef de Section Infrastructures de l’Union Européenne, a réitéré le ferme engagement des partenaires à œuvrer aux côtés du Togo pour la réussite de sa politique. « L’accès à l’Eau et à l’Energie est un défi pour le Togo. Les partenaires techniques et financiers soutiennent toutes les forces vives du Togo pour atteindre les objectifs fixés », a-t-il déclaré.

Notons qu’à ce jour, le Togo dispose de deux aménagements hydroélectriques en activité : l’un à Kpimé dans la préfecture de Kloto avec une puissance de 1,6 MW et l’autre à Nangbéto dans la préfecture de l’Ogou avec une puissance de 62 MW.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :