Archives du blog

Conférence internationale sur le secteur du transport en Afrique

M.Dominique Bussereau lors du point de presse

M.Dominique Bussereau lors du point de presse

«Les transports du XXIème siècle et le développement de l’Afrique ». C’est le thème sur lequel est portée ce lundi 10 Juin 2013 au Palais des Congrès de Lomé, une conférence internationale, animée par Dominique Bussereau, ancien ministre des Transports de la République Française. Organisée par le Ministère de l’Economie et des Finances en collaboration avec la HEC Paris (Hautes Etudes Commerciales), cette conférence est à sa 5ème édition et s’inscrit dans le cadre du programme : Avançons Tous ENSemble (ATENS), initié par le gouvernement togolais.

          « Le secteur des transports représente 8% des emplois mondiaux, 15% des dépenses des ménages et 6% de la valeur créée dans le monde », a démontré le conférencier M. Dominique Bussereau, ancien ministre des transports de la République Française, qui tout au long de sa présentation, a peint le tableau mondial en matière du transport, en particulier celui de l’Afrique. Pour lui, le transport est le secteur qui engendre plus d’emplois dans le monde. « Les transports dans le monde, c’est ce qui permet le commerce international, la mobilité des personnes, les déplacements dans les villes. Donc, il n’y a pas d’économie, de mondialisation, de vie quotidienne confortable sans des transports développés », a-t-il soutenu.

Les participants à conférence

Les participants

En ce qui concerne le continent africain, M. Dominique Bussereau a souligné que le concept du développement des transports « s’applique encore plus à l’Afrique, car c’est un continent en plein développement qui veut passer à une croissance accélérée et donc les projets en Afrique qui concernent les transports aériens, les grands ports africains, les transports ferroviaires qui connaissent un renouveau avec les projets de nouvelles lignes à grande vitesse, l’amélioration routière, le transport urbain dans les grandes villes etc… c’est vraiment une priorité absolue ».

Saluant tous les grands efforts fournis par les Etats africains pour développer le secteur, le conférencier a relevé qu’il y a un défi à relever sur le continent. Selon l’ancien ministre, pour un véritable développement du transport, « il faut le transport pour l’économie et le transport pour le citoyen ». Le transport pour l’économie, explique ce dernier, c’est d’être capable de transporter toutes les richesses de l’Afrique, (minière, agricole, industrielle) vers le reste du monde, et quant au transport pour le citoyen, permettre au citoyen africain de voyager pour découvrir le monde, se déplacer aisément dans la vie quotidienne. Et le Togo, précise le conférencier, s’inscrit dans tous ces objectifs de l’Afrique. Parlant justement du Togo, il a salué les efforts du gouvernement, surtout les grands projets en cours, notamment le développement du port de Lomé pour les échanges entre l’Europe, l’Amérique et l’Asie, l’aéroport de Lomé et le projet corridor ferroviaire.

Cette conférence, faut-il le rappeler, a connu la participation de bon nombre des hauts cadres Togolais et étrangers, surtout les acteurs du secteur du transport au Togo. Elle s’inscrit dans le cadre du programme ATENS (Avançons Tous ENSemble), initié par le gouvernement togolais. Un programme de renforcement des compétences managériales des cadres de l’administration, visant à instaurer et promouvoir une culture de résultats par l’entremise de séminaires et de mégas-ateliers animés par des professeurs du Groupe des Hautes Etudes Commerciales (HEC) de Paris.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :